COMMANDER NOTRE DVD
Ce champ est invalide

Actualités sociales - AAH et prime d'activité

Un décret du 6 février 2018 fixe le montant permettant à l’Allocation Adulte Handicapé d’être assimilée à un revenu professionnel pour le calcul de la prime d’activité.

Prime d'activité et activité professionnelle

Cette prime d'activité est en effet versée aux personnes exerçant une activité professionnelle (salariée ou indépendante) mais avec des revenus modestes afin de les compléter.
« D'autres paramètres sont ensuite pris en compte pour évaluer son montant comme les revenus du conjoint, les autres revenus imposables (de capitaux, du patrimoine) et certaines prestations et les aides sociales. La prime d'activité n'étant pas imposable, elle n'est pas retenue dans le calcul de l'AAH et ne modifie pas son montant ».
Ce dispositif reste méconnu des usagers. « Un décompte de la Cnaf (Caisse nationale d'allocation familiale) fin 2016 révélait que tous les allocataires de l'AAH qui pouvaient y prétendre ne l'avaient pas encore demandée. Sur les 170 000 exerçant une activité professionnelle seuls 60 000 en bénéficiaient».https://informations.handicap.fr/art-aah-prime-activite-51-10550.php
Or, pour les pensionnés d'invalidité et les titulaires de rentes AT-MP (accident du travail et maladie professionnelle) depuis le 1er janvier 2018, ces derniers ne peuvent plus prétendre à la prime d'activité.

AAH : le montant 2018 de l'allocation aux adultes handicapés

En effet, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a précisé que « la fin du calcul dérogatoire de la prime d’activité pour les bénéficiaires de pensions, rentes d’invalidité et de rentes accidents du travail – maladies professionnelles (AT-MP) sera mise en œuvre à compter du 1er juin 2018 ».
Ce nouveau mode de calcul est vécu comme une injustice. « Les pensionnés d’invalidité en emploi vont perdre jusqu’à 230 € par mois pour certains. Les allocataires de l’AAH vont, eux, continuer à bénéficier de la dérogation ». http://www.faire-face.fr/2018/03/06/invalidite-suppression-prime-activite/
Comme le souligne Véronique Bustreel, la conseillère nationale ressources et emploi de l’APF « À travail égal, des personnes en situation de handicap auront des droits différents (…) Cela crée des disparités de traitement injustifiables».




Vous souhaitez nous contacter pour un préjudice corporel, cliquez ici