Cabinet Preziosi-Ceccaldi-Albenois Nous contacter

Par téléphone :
Tél.: 04 91 33 87 35

Par mail :
NOUS ECRIRE

Rechercher

Sanctions pénales après un accident de la route


Les infractions routières graves peuvent être punies de peines d'emprisonnement.

Vous souhaitez connaître les sanctions pénales après un accident de la route ? Vous aimeriez en savoir plus sur les sanctions pénales encourues pour des infractions routières graves ?

Dans cet article, découvrez 2 décisions de justice à ce sujet.

Les conducteurs s'exposent à de lourdes sanctions après un accident de la route

Les conducteurs s'exposent à de lourdes sanction pénales ainsi qu'en témoignent deux décisions.

Un chauffeur poids-lourd reconnu coupable d'homicide et de blessures involontaires après un accident de la route

Dans une 1re espèce (Cour de cassation, chambre criminelle, 21 févr. 2007, La jurisprudence automobile, mai 2007), c'est un chauffeur poids-lourd qui a été reconnu coupable d'homicide et de blessures involontaires et condamné à 6 mois d'emprisonnement avec sursis et plusieurs amendes.

Ce dernier, en raison de la vitesse excessive de son camion sur la route, n'a, en effet, pu éviter le choc avec le véhicule qui le précédait qu'au moyen d'une manœuvre intempestive et incontrôlée qui l'a conduit à empiéter sur le couloir du véhicule circulant en sens inverse.

La conductrice de celui-ci n'a alors eu d'autres possibilités que de se déporter sur sa droite ; elle a ainsi fini sa course sur un talus en contrebas de la chaussée, ce qui a occasionné la mort d'un des passagers du véhicule et des blessures corporelles aux autres.

Un chauffeur de bus reconnu coupable d'homicide involontaire sur la route

Dans une autre espèce (Cour de cassation, chambre criminelle, 21 févr. 2007, La jurisprudence automobile, mai 2007), deux délits ont été reconnus contre un chauffeur de bus :

  1. D'une part, celui d'homicide involontaire pour avoir causé le décès d'un passager qui a sauté du bus en marche. Le prévenu savait pourtant que la victime, qui lui avait demandé de s'arrêter pour descendre, allait accomplir ce geste mais a non seulement refusé d'accéder à sa demande mais a même accéléré alors que la porte coulissante du bus était ouverte.
  2. D'autre part, bien qu'alerté par les autres passagers, il a continué sa route sans s'arrêter pour lui porter secours. Le délit de non-assistance à personne en danger est donc établi, d'autant que le chauffeur disposait d'un téléphone portable et aurait pu appeler les secours.

Victime d'accident de la route : prendre contact avec le cabinet d'avocats Preziosi à Marseille

Si vous êtes victime d'un accident de la route, nous vous recommandons vivement de prendre contact avec notre cabinet d'avocats à Marseille. Nous pouvons vous aider !

Retour
Nous contacter
Vous souhaitez nous contacter ? Remplissez le formulaire ci-dessous
ou composez le 04 91 33 87 35
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide