Cabinet Preziosi-Ceccaldi-Albenois Nous contacter

Par téléphone :
Tél.: 04 91 33 87 35

Par mail :
NOUS ECRIRE

Rechercher

Violences volontaires


Le champ d’application de la loi du 5 juill. 1985 a été précisé par la Cour de cassation (Chambre criminelle, 29 mars 2006, La Gazette du palais, 29-31 oct. 2006). La Haute Cour a indiqué que lorsque le dommage corporel subi par le conducteur d’un véhicule est la conséquence de violences volontaires dont le conducteur d’un autre véhicule a été déclaré coupable, les dispositions de la loi dite « Badinter » ne sont pas applicables. Retour
Nous contacter
Vous souhaitez nous contacter ? Remplissez le formulaire ci-dessous
ou composez le 04 91 33 87 35
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide