Cabinet Preziosi-Ceccaldi-Albenois Nous contacter

Par téléphone :
Tél.: 04 91 33 87 35

Par mail :
NOUS ECRIRE

Rechercher

Tranfusion


Les premières applications de la loi « Kouchner » aboutissent à des résultats contrastés :
● Dans une première décision (CAA Marseille, 19 févr. 2004, Gazette du palais, 12-14 déc. 2004), un patient qui reprochait au CHU de Nîmes, où il avait été transfusé en 1985, 1986 et 1987, sa contamination par le virus de l’hépatite C est débouté de ses demandes indemnitaires aux motifs, pour le moins obscurs, qu’il n’a pas « produit suffisamment d’éléments susceptibles de créer une présomption de responsabilité (…) au sens de l’article 102 de la loi Kouchner »
● Deux autres arrêts aboutissent par contre à une solution opposée et favorable aux victimes en retenant une faute des hôpitaux mis en cause :
► tantôt pour une erreur de diagnostic en cours de grossesse (CAA Marseille, 19 févr. 2004, Gazette du palais, 12-14 déc. 2004) ;
► tantôt pour une césarienne provoquée trop tardivement (CAA Lyon, 27 janv. 2004, Gazette du palais, 12-14 déc. 2004).
Retour
Nous contacter
Vous souhaitez nous contacter ? Remplissez le formulaire ci-dessous
ou composez le 04 91 33 87 35
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide