COMMANDER NOTRE DVD
Ce champ est invalide

Actualités juridiques - Le dommage corporel

Le dommage corporel ne se limite pas à la seule victime directe. Il constitue aussi une onde de choc déstabilisante pour ses proches (parents, conjoint, enfants.), qualifiés de victimes par ricochet. L’équilibre de toute la cellule familiale peut être bouleversé, soit par les modifications radicales de l’être aimé, soit par sa disparition.
Pour cette catégorie de victime, la nomenclature Dintilhac propose une liste de postes de préjudices indemnisables qui varient selon l’intensité de l’atteinte portée à la victime directe et revêtent une dimension économique (perte de revenus) ou affective (préjudice d’affection anciennement qualifié de préjudice moral , préjudice extrapatrimonial exceptionnel)
Dans les deux dimensions de ces préjudices corporels dits par ricochet, il est important de personnaliser les demandes d’indemnisation et d’utiliser les outils les plus favorables notamment quand il s’agit de la capitalisation de perte de revenus ou de frais éprouvés de manière viagère.
Parfois, ces proches développent une pathologie propre en raison de la dureté de l’épreuve, que la jurisprudence reconnait indemnisable comme un préjudice, distinct des préjudices par ricochet.
Bien que qualifiées d’indirectes, les proches de la victime sont donc des victimes à part entière qui méritent d’être soutenues et défendues avec la même intensité que le principal touché.




Vous souhaitez nous contacter pour un préjudice corporel, cliquez ici