menu mobile
RSS

Actualités sociales du handicap



Mal logement handicap

23/02/2016

Handicap

La France est malade du mal-logement

La Fondation Abbé Pierre dans son 21ème rapport souligne le mal logement et ses conséquences notamment en matière de santé publique. « Elle y pointe les liens entre la santé des 3,8 millions de mal-logés et l’indignité de leur habitat (surpeuplement, humidité, bruit, etc.), voire même leur absence de domicile personnel (plus de 140 000 personnes sont sans abri). De mauvaises conditions de logement augmentent en effet le risque de tomber malade ou de ne pas pouvoir se soigner correctement[1] ».

 « Nous avons voulu montrer que la crise du logement se paie également dans le corps[2] », explique la Fondation Abbé-Pierre dans son rapport aux interdépendances entre logement et santé. Espérance de vie réduite, grossesses pathologiques, enfants développant de l’asthme, prégnances des maladies mentales parmi les personnes à la rue.. « les liens entre mal-logement et santé sont importants et divers, mais sans faire toujours l’objet d’une attention suffisante dans les réponses apportées aux personnes2 ».

 Lutter contre le mal-logement

 Afin de lutter contre le mal-logement, la Ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires Sylvia Pinel veut mobiliser le parc privé à destination des ménages modestes afin d’« explorer de nouvelles formes de recours au parc privé à des fins sociales, en réunissant l’ensemble des acteurs du logement[3] ». Il s’agira ainsi « de dresser un inventaire des dispositifs existants (comme Solibail, les agences immobilières à vocations sociales, les services immobiliers ruraux et sociaux, ou encore les aides à la réhabilitation) afin de les dynamiser, notamment dans les territoires tendus3 » mais aussi de « proposer de nouvelles mesures pour mobiliser des logements dans le parc privé, immédiatement disponibles, pour les ménages en difficulté, en complément de ceux du parc social3 ».

 


[1] http://www.faire-face.fr/2016/01/28/mal-logement-handicap-abbe-pierre/

[2] Article ASH n°2945 du 29.01.2016, p 12

[3] Article ASH n°2946 du 05.02.2016, p 7

« Retour


Trouver une info

Retrouvez Preziosi-Ceccaldi avocats associés sur le web':